IMC et IMOC

La déficience motrice est très certainement, pour l’instant, le handicap que je connais le mieux. En effet, j’ai été directrice intérimaire à l’Ecole Escalpade qui est une école de type 4. Elle se compose de 60 enfants présentant une déficience motrice ou un polyhandicap dont plus de 50% des enfants sont IMC. L’école utilise la méthode BOBATH pour la prise en charge des enfants. Cette expérience m’a permis de découvrir l’infirmité cérébrale mais également de participer à plusieurs séances Bobath avec les kinés et logos formés de l’école.

Si 50% des enfants étaient IMC, les autres 50% présentaient tous des déficiences multiples et variées au niveau moteur. J’ai pu me familiariser avec les différentes installations (plan debout, station assise, coque et autres matériels) ainsi qu’étudier les différentes pathologies et leurs prises en charge. L’infirmière de l’école m’a expliqué les différents traitements médicamenteux, montré le gavage, le sondage urinaire, …

Pour approfondir le cours : 

L’ infirmité motrice cérébrale (IMC) est liée à des lésions cérébrales précoces (vie intra utérine, ou période péri natale), et non évolutives. Elle est caractérisée par des troubles moteurs prédominants, qui entraîneront des déficiences au niveau de la posture et du mouvement. Les facultés intellectuelles peuvent être préservées et permettre la scolarisation.

L’infirmité motrice d’origine cérébrale (IMOC) est le terme utilisé quand le retard mental est associé aux troubles moteurs, entrainant souvent une situation de polyhandicap.

Article :

Prise en charge des enfants IMC et IMOC du diagnostic à l’âge adulte

Vidéos :

Qu’est-ce que l’Infirmité Motrice Cérébrale ? 

Troubles cognitifs et infirmité motrice cérébrale (IMC) ?

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Up ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :