Déficience motrice

La déficience motrice est très certainement, pour l’instant, le handicap que je connais le mieux. En effet, j’ai été directrice intérimaire à l’Ecole Escalpade qui est une école de type 4. Elle se compose de 60 enfants présentant une déficience motrice ou un polyhandicap dont plus de 50% des enfants sont IMC. L’école utilise la méthode BOBATH pour la prise en charge des enfants. Cette expérience m’a permis de découvrir l’infirmité motrice cérébrale mais également de participer à plusieurs séances Bobath avec les kinés et logos formés de l’école.

Si 50% des enfants étaient IMC, les autres 50% présentaient tous des déficiences multiples et variées au niveau moteur. J’ai pu me familiariser avec les différentes installations (plan debout, station assise, coque et autres matériels) ainsi qu’étudier les différentes pathologies et leurs prises en charge. L’infirmière de l’école m’a expliqué les différents traitements médicamenteux, montré le gavage, le sondage urinaire, …

Au cours, nous avons parlé des IMC et visionné une vidéo sur l’approche Bobath, ça m’a replongé dans mes connaissances passées et permis de les tester.

La déficience motrice est très complexe vu le nombre important de pathologies y étant associées mais je pense qu’il était bien judicieux d’approfondir l’IMC en sachant qu’au moins la moitié des personnes déficientes motrices en sont atteintes.  Présenter la prise en charge Bobath me semble également un choix extrêmement judicieux car elle est scientifiquement prouvée et répandue dans les écoles et centres de Belgique.

Pour approfondir le cours, voici les articles et vidéos que j’ai consultés.

Articles :

Prise en charge des enfants IMC et IMOC du diagnostic à l’âge adulte

Bobath

Vidéos :

Qu’est-ce que l’Infirmité Motrice Cérébrale ? 

Troubles cognitifs et infirmité motrice cérébrale (IMC) ?

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Up ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :